TEP : nouvelle machine en marche

Un nouvel équipement de TEP / TDM est arrivé dans le service de médecine nucléaire du CHU de Tours

 

Les demandes d’examens TEP sont en constantes progression ces dernières années. En effet, ces examens se révèlent utiles dans des domaines variés, de la neurologie à l’oncologie.

Aussi, pour faire face à cette demande croissante et rester un CHU de pointe, le CHU de Tours vient de doter le service de médecine nucléaire d’une seconde TEP / TDM.

 

Pour rappel, la TEP, ou Tomographie par Émission de Positions, permet d’obtenir des images d’une grande précision. La technique repose sur l’utilisation d’un médicament radiopharmaceutique (traceur) localisé grâce à un système d’anneaux de détection.

 

Pour accueillir ce nouvel équipement, quelques travaux ont été réalisés ces derniers mois sur le site de Bretonneau dans le service de médecine nucléaire du CHU de Tours.

L’appareil est à présent en service, depuis le 14 mai dernier, et fonctionne à plein régime. Le nombre d’examens a ainsi pu être augmenté et l’attente pour un rendez-vous diminuée.

 

Le service de Médecine Nucléaire réalise actuellement entre 20 et 22 examens par jour, mais ce chiffre doit nettement augmenter dans les prochaines semaines. Les TEP au 18FDG représentent la majorité des examens du service. Cependant, d’autres radiopharmaceutiques sont également utilisés, et quelques-uns sont encore en phase de recherche et développement.

Cette nouvelle TEP vient compléter le parc d’équipements du CHU de Tours qui prouve encore sa réactivité pour ajuster son offre de soins aux besoins des patients.

TEP et imagerie moléculaire

Pour plus de renseignements sur la médecine nucléaire et l’imagerie moléculaire : le site de la SFMN

Vous aimerez aussi...