Première pour NICAD, recherche biomédicale sur Alzheimer

Première inclusion dans la recherche biomédicale nommée NICAD sur la maladie d’Alzheimer du Pr Hommet au CHRU de Tours!

En France, environ 225 000 personnes par an* sont atteintes par la maladie d’Alzheimer. La recherche concentre beaucoup d’effort pour mieux comprendre cette pathologie qui touche nos aînés. Comme la plupart le savent, les personnes atteintes perdent peu à peu leurs facultés cognitives. Le professeur Caroline HOMMET, Gériatre du CHRU de Tours, s’est posé la question suivante : la vitesse de perte des capacités cognitives des patients a-t-elle un lien avec l’inflammation cérébrale retrouvée dans cette pathologie? Un projet de recherche clinique intitulé « Neuroinflammation et déclin cognitif dans la maladie d’Alzheimer : étude pilote de l’imagerie TEP des protéines translocatrices (TSPO) à l’aide du [18F]DPA-714 (NICAD) » est né. Ce projet réuni des gériatres, des médecins nucléaires, des radiologues, des neuropsychologues, mais aussi des biochimistes et des radio-pharmaciens des centres hospitaliers de Tours, Caen, Rennes, et Nantes.

Le mercredi 06 avril 2016 à Tours, un premier patient atteint de la maladie d’Alzheimer a accepté de participer à cette étude, marquant le début de l’étude. Cette personne à été accueillie par l’équipe du Centre d’Investigation Clinique (CIC) puis par les équipes de radiologie et de médecine nucléaire du CHU de Tours. Notre volontaire a ensuite pu rentrer chez lui auprès de ses proches. Dans cette étude les participants reçoivent uniquement des médicaments qui ont déjà été utilisés chez l’Homme auparavant. Des visites à 6 mois, 1 an et 2 ans seront réalisées pour suivre l’évolution de la maladie. Le recrutement de participant pour cette étude va se poursuivre pendant encore 18 mois, grâce à l’aide des nombreuses personnes travaillant sur ce projet.

NICAD RBM Alzheimer

* données issues du site www.francealzheimer.org

Vous aimerez aussi...