Médecine nucléaire : 30ème congrès annuel

A Vienne, du 21 au 25 octobre 2017 se tiendra le trentième congrès annuel de l’association européenne de médecine nucléaire.

A l’occasion de ce grand rassemblement de la médecine nucléaire, Nicolas Arlicot, radiopharmacien au CHRU de Tours et responsable des Radiopharmaceutiques du CIC-IT 1415 fera une présentation orale liée à l’étude LBT-999 à laquelle il participait.

Son intervention (Presentation Number: OP-188) aura lieu le dimanche 22 octobre au cours de la session 509 – Neurosciences: Imaging Neurotransmission Systems in Parkinson (4:30:00 PM – 6:00:00 PM), dans la Hall G1. Il passera en 6ème présentation soit un horaire de passage prévu de 5:25:00 PM – 5:36:00 PM.

Tous les éléments logistiques et scientifiques relatifs à ce rassemblement sont disponibles sur le site internet : http://eanm17.eanm.org/

Nicolas Arlicot présentera ainsi les premiers résultats de cette étude en médecine nucléaire qui a aboutit à la validation d’un protocole de PET fiable et pratique pour l’imagerie du dysfonctionnement dopaminergique striatal en utilisant 18F-LBT-999.

Etude médecine nucléaire LBT-999Pour rappel, le projet LBT-999, dirigé par Cyclopharma avec son partenaire le CERRP, contenait une partie clinique menée par le CIC-IT et le CHRU de Tours. Le Pr Maria Santiago-Ribeiro, chef de service de médecine nucléaire, conjointement avec le CIC Investigation clinique (Dr Valérie Gissot), a réalisé les inclusions entre 2015 et 2016.

L’objectif de cette recherche clinique était donc d’évaluer la fixation d’un ligand fluoré du DAT, le [18F] LBT-999, chez un groupe de malades présentant un syndrome parkinsonien par comparaison à un groupe de sujets volontaires sains sans syndrome extrapyramidal.

Les articles en liens avec cette innovante recherche en médecine nucléaire sont en cours de rédaction ou de soumission.

 

Vous aimerez aussi...