Etude FIBRATLAS à Tours : tractographie IRM

Le projet de recherche clinique FIBRATLAS du Pr Christophe Destrieux sur la validation de la tractographie IRM a été mis en place cette semaine à Tours.

 

La réunion de mise en place du protocole intitulé « Validation in vivo et ex vivo de la tractographie IRM de la substance blanche du cerveau » a eu lieu le mardi 15 septembre 2015 pour le centre de Tours, promoteur de la recherche.

C’est un projet coordonné par le Pr Christophe Destrieux, neurochirugien et anatomiste au CHRU de Tours, qui a obtenu un financement ANR.

Il s’agit d’un essai hors produits de santé sur volontaires sains, et multicentrique. En effet, les centres d’Amiens, d’Angers, de Brest, de Nancy et de Rennes participeront également aux inclusions.

 

Les fibres constituent la partie interne du cerveau et transmettent les impulsions nerveuses. Leurs modifications sont observées dans de nombreuses pathologies.

 

tractoL’imagerie pondérée en diffusion (Diffusion Weighted Imaging, DWI) est une méthode non invasive d’Imagerie par Résonance Magnétique (IRM) qui renseigne sur l’anatomie des faisceaux de fibres blanches (tractographie) en étudiant la diffusion des molécules d’eau dans le cerveau.

Cette technique repose sur des modèles mathématiques complexes qui n’évaluent qu’indirectement l’anatomie de la substance blanche et doit être impérativement validée avant son utilisation large en pratique clinique et en recherche. Les diverses approches proposées jusqu’alors chez l’homme ne sont en effet pas entièrement convaincantes.

 

L’objectif principal ici est donc de valider la tractographie IRM de la substance blanche du cerveau in et ex vivo par comparaison à la dissection, considérée comme vérité de terrain.

Une telle comparaison est inédite car elle portera sur des données obtenues in puis ex vivo chez les mêmes volontaires humains, et sera qualitative et quantitative. Elle permettra de s’affranchir de la variabilité interindividuelle qui venait biaiser les études précédentes. Il s’agit là d’une opportunité unique de valider les techniques de tractographie utilisées en pratique clinique en comparant les résultats à la dissection.

Par ailleurs, cette étude validera aussi la tractographie ex vivo obtenue depuis des imageurs IRM de pointe.

 

Les objectifs secondaires sont de

– constituer une base de données contenant, pour les mêmes sujets, des données in vivo (IRM anatomique 3D et DWI, évaluations neuropsychologiques) et ex vivo (reconstruction des principaux faisceaux de fibres blanches depuis l’IRM-DWI et la dissection)

– étudier les corrélations entre données neuropsychologiques et lésions de la substance blanche découvertes dans la population étudiée.

 

Nous espérons ouvrir très prochainement les autres centres.

 

Vous aimerez aussi...