ELASTOGLI : élastographie ultrasonore et tumeurs cérébrales

Le mercredi 27 Février 2019 dernier se tenait la réunion de mise en place de l’étude ELASTOGLI « Evaluation de l’intérêt de l’élastographie ultrasonore et du Doppler ultrasensible peropératoires dans la prise en charge chirurgicale des tumeurs cérébrales ».

Ce projet de recherche innovant, promu  par le CHRU de Tours, est porté par le Dr Ilyess Zemmoura. La coordination est assurée par l’équipe du Centre Investigation Clinique 1415 – Innovation Technologique « CIC-IT » de Tours en collaboration avec l’unité INSERM U1253 « Imaging & Brain ».

Les gliomes sont des tumeurs cérébrales infiltrantes sans limite nette avec le parenchyme cérébral sain. La chirurgie des gliomes cérébraux est  habituellement guidée par l’IRM de neuronavigation et l’échographie peropératoire, pour obtenir une exérèse tumorale la plus complète possible.

Malheureusement, l’IRM et l’échographie ne permettent pas de visualiser l’infiltration tumorale péri-lésionnelle de faible densité  cellulaire présente dans les gliomes. C’est pourtant à partir de là que la tumeur récidive. De plus, la consistance des tumeurs cérébrales est un critère subjectif lors de la chirurgie. De ce fait, développer des outils permettant d’identifier l’infiltration « péritumorale » est donc un enjeu de première importance en neuro-oncologie.

Une tumeur cérébrale en IRM

Elastographie

D’une part, l’élastographie ultrasonore mesure l’élasticité cérébrale et donc indirectement le degré d’infiltration tumorale. D’autre part le doppler ultrasensible mesure la vascularisation intratumorale, et peut donc aider au diagnostic d’anaplasie tumorale. L’association de ces deux modalités ultrasonores pourrait ainsi nous permettre de cibler plus précisément les territoires tumoraux plus actifs (critères morphologiques) et de mieux identifier l’infiltration tumorale péri-lésionnelle. Par la suite, cela permettrait alors de guider de la manière la plus précise possible le geste de résection, et également d’apporter des informations supplémentaires importantes pour l’analyse anatomo-pathologique.

Une tumeur cérébrale à l’échographie

L’objectif principal de cette recherche est, pendant une intervention chirurgical pour une tumeur cérébrale, de :

  • mesurer et comparer l’élasticité obtenue par une acquisition d’élastographie ultrasonore, dans les 3 zones suivantes : cerveau tumoral, cerveau sain et zone d’infiltration péritumorale
  • mesurer la vascularisation intratumorale par une acquisition de Doppler ultrasensible.

Le démarrage des inclusions se fera très prochainement dans le service de neurochirurgie de l’hôpital Bretonneau. Nous espérons donc avoir rapidement l’effectif attendu de 20 patients.

Tumeur cérébrale
– dans le cercle vert

Vous aimerez aussi...